FIMI PALM le retour !

Une boiboite, un micro, et quelques retours en vrac…

Cet article fait suite à ma présentation de la mini caméra « Vlog » FIMI PALM que vous pouvez retrouver ici.

Bon, ça fait quelques semaines maintenant que j’ai la petite caméra dans les mains et je ne sais pas si vous vous rappelez mais le microphone « cravate » USB Type-C n’était pas reconnu.
J’ai donc très gentiment contacté le vendeur sur AliExpress (car je vous le rappel : avec de l’amabilité on obtient tout) , lui expliquant que j’avais reçu le micro depuis presque deux mois, mais cependant je n’avais pas pu le tester plus tôt (mickey). Et ô surprise, celui ci m’a alors renvoyé gratuitement un nouveau micro ! Et j’en ai profité pour mettre dans le même colis, une coque rigide type « étui à lunette » . Car souvenez vous : la coque que j’avais acheté n’était pas vraiment adapté.

 

Le microphone

Voici donc le colis réceptionné, avec moult protection successive. Ce qui n’a pas empêché au carton du micro d’être un peu enfoncé mais c’est pas bien méchant.

On remarque d’abord que le Micro est cette fois ci dans une boite en carton. La dernière fois j’avais juste le petit sac et le micro. C’est censé être le même pourtant …
Examinons de plus prêt, le sac n’est pas de la même couleur, et il est dans un « simili cuir » de bien meilleure facture que le micro précédent. A part ça, rien ne permet de distinguer les deux microphones…

Faisons un petit test. On branche le micro, on a le droit à un message « Microphone detected » et on peut enregistrer ! Ça marche ! Youpikay !

Voici un trio de test (j’ai mis que le son, vu que l’image n’est pas intéressante sur cet essai) avec la phrase « Cuicuicui faut aller sur oursoide.wordpress.com » (c’est pas original je sais)

  • Le premier test est enregistré avec le microphone externe placé pile devant ma bouche (~1 cm)
  • Le second test est enregistré avec le microphone externe clipsé sur mon t-shirt au niveau du cœur (le son est très faible je vous préviens)
  • Le troisième test est enregistré avec le microphone interne du FIMI PALM avec la caméra situé devant moi à une quinzaine de centimètre de ma bouche

Le lien vers le fichier audio

Que dire ? La qualité du micro est un peu mieux que le micro interne; mais pas de quoi casser trois sabots à un serpent.  Il est clair qu’on entendra pas le bruit ambiant vu que la captation depuis ma poitrine ne donne rien sur le son de ma voix. Néanmoins on entend encore beaucoup de bruit blanc, et j’ai pas envie de passer à ma vie à retravailler le son en post-production (suppression du bruit + amplification + equalizer…) . Bon, on a un avantage quand même : avec le microphone externe on entend pas le « bip » ou le bruit du bouton lorsque je coupe la capture.

Conclusion : MEH. C’est vraiment pas bon (je m’attendais à rien vu le prix en même temps…)… Du coup, j’ai commandé des nouveaux machins et je prie pour que ça fonctionne bien 🙂

 

L’étui

La petite boite type étui à lunette est du plus bel effet (enfin moi je la trouve joli).
Elle semble relativement de bonne facture, la charnière est franche (j’ai failli me pincer les doigts la première fois) et présente une certaine résistance à l’ouverture. Pas de risque d’ouverture inopiné.

La FIMI PALM tient bien en place dedans mais… sans le petit capuchon de protection du Gimbal. Vous me direz que c’est plus vraiment utile vu la boite ; mais … je sais pas. J’aurai bien voulu le garder clipsé dessus…
Deuxième hic, l’espèce de plastique imitation « velour » thermoformé est juste maintenu avec un point de colle (assez solide cela dit) au fond de la boite. Et du coup on peut soulever les bords… Ca fait pas propre mais d’un autre coté on pourra peut être y glisser une carte SD de secours ?

Enfin, avant d’avoir la boite type « étui à lunette » je rangeais ma fimi palm dans un sac en tissu (normalement prévu pour mes lunettes de soleil). Et ô joie ! Je peux remballer l’étui « en dur » dans le sachet tissu 🙂

M’voila

 

En ce qui concerne mon usage, je n’ai malheureusement pris que des vidéos avec des choses personnels dessus, je ne peux donc rien vous montrer encore. Comme je l’ai déjà expliqué, vous trouverez facilement des shoots sur les internets avec cette caméra pour vous faire votre opinion. Personnellement je suis satisfait de la qualité de l’image d’un si petit truc ! Là ou ça pêche c’est l’audio !

Pour l’image, il faut être très vigilant sur la balance des blancs, ainsi que l’iso. Mettre tout en automatique c’est bien joli, mais ça fait soit « tout bien » soit « tout mal ». C’est pas une critique sur l’appareil en soit mais plutôt un point sur lequel il faudra faire attention lors de l’utilisation de ce genre d’appareil. Fort heureusement vu qu’on peut sortir les vidéos dans des qualités de ouf guedin (f-log en 4K 60 FPS), la retouche colorimétrique après coup c’est grandement facilité. (Bon, faudra pas non plus demander l’impossible, mais on pourra rattraper quelques contrastes foireux…)

 

Application Fimi Palm

J’en ai profité pour filmer des Vlog « randonné / promenade », ce qui m’a donné l’occasion d’utiliser l’application FIMI PALM (bien que je pensais pas l’utiliser.) L’appairage en WIFI n’est pas toujours évident. Quand ca veut pas , je supprime le réseau WIFI de ma FIMI PALM des mes favoris WIFI pour ne pas garder en mémoire certains paramètres, et je recommence l’appairage à zéro. Pensez à mettre le mot de passe (par défaut 123456789) ! De plus, si votre ordiphone hurle « Bouh ! j’arrive pas à me connecter aux internets » pensez à dire « Oui mais garde la connexion active quand même » sans quoi l’appairage ne fonctionnera pas.

Outre le fait d’avoir un retour (particulièrement pratique quand la caméra est attaché sur l’épaule au niveau de la sangle du sac à dos) ; on profite d’un plus grand écran, et d’une interface plus sympa . J’ai été très surpris par le créateur de clip intégré à l’application. On fait quelques prises de vue et hop le logiciel vous fait un petit montage en musique (~ environ 15 secondes de clip) et sauvegarde le tout sur votre Ordiphone. C’est que Fimi appelle « le story mode ». Promis : je vous montre ça bientôt.

 

La batterie

La Fimi Palm annonce fierement 240 minutes (4 heures) d’autonomie avec sa batterie de 1000 mah (ce qui est peu avouons le). En lisant les petits caractères en bas de page, cette autonomie n’est valable que lors d’un enregistrement en 1080p/30L ; WiFi éteint, écran éteint, à température « normal ». (j’ai d’ailleurs pas trouvé comment éteindre l’écran…)

J’ai personnellement filmé (en 1080P 30fps) ma promenade de 1h30 avec le WiFi activé (lorsque le WiFi est activé et que l’appairage sur le smartphone est fait, l’écran de la caméra s’éteint). J’ai controlé l’image via le smartphone une dizaine de minute grand maximum lors de la promenade ; le reste du temps : l’ordiphone était écran éteint en mode « veille ». J’imagine que du coup les échanges de données via le WiFi sont moins importante (voire nulle ?)

Bilan : à la fin de mon heure et demi il me restait 40% de batterie sur ma caméra. Les 4 heures annoncés dans des conditions idéales de laboratoires me semble donc être pertinente et pas du « gros mytho ». Cependant il faut considéré cela comme un « ordre de grandeur » et non pas comme une science exacte.

 

C’est tout pour moi, je compte écrire un article dés que je reçois mes nouveaux microphones. N’hésitez pas à me faire des retours, des suggestions, des critiques, etc…
Merci !

Des bisous, du love, des cookies.

 

 

Une réflexion sur “FIMI PALM le retour !

  1. Pingback: Bilan de 2020 | Oursoïde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s