Test caméra FIMI PALM

Ou quand l’auteur n’a plus d’idée de blague pour ses titres d’articles et se concentre sur l’essentiel : à savoir un article « review » réalisé maladroitement à propos d’une petite caméra…

Bonjour : aujourd’hui je vais vous présenter la caméra FIMI PALM.

Kézako ?

Pour celles et ceux qui sachent, la FIMI PALM est un clone de la fameuse OSMO POCKET de chez DJI.

Et si ca ne vous aide toujours pas : ces deux produits sont des petites caméras portables, compactes, stabilisées sur 3 axes. Ça permet d’éviter d’avoir des images qui tremblent trop. Vu que je tremble beaucoup et que je voudrais m’essayer à faire des vidéos , je me suis dit « pourquoi pas ». Sauf que le produit estampillé DJI coûte 359 € alors je me suis tourné vers l’ersatz qui coûte moins cher. On verra ça juste après.

 

Présentation

Je ne possède pas de OSMO POCKET alors n’espérez pas un comparatif.
En ce qui concerne la FIMI PALM voici quelques une de ses caractéristiques :

  • Dimensions : 30.5 x 22.7 x 127 mm
  • Poids : 120 g
  • Batterie : 1000 mAh (input 5V – 2A)
  • Précision : +/- 0.02°
  • Connexion sans fil WiFi et Bluetooth (Note : j’ai pas trouvé l’option Bluetooth cependant…)
  • FOV : 128°
  • Stabilisation 3 axes
  • Résolution max : 4K30p

 

Délais de livraison

Alors, j’ai acheté ce produit sur le site AliExpress… oui je sais : c’est mal, mais c’est pas ma faute ! En effet, je suis d’abord allé sur le site officiel de FIMI ,et j’ai naïvement cliqué sur le bouton « STORE », ce dernier vous redirige ensuite sur la boutique officielle FIMI PALM AliExpress…

Je l’ai acheté le 19 mai 2020 au prix de 187.65 € (frais de port inclus). Sachez qu’aujourd’hui (le 16 juillet 2020), sur la même boutique, la caméra est à 143.52 € (frais de port inclus). Bon j’aurai su, j’aurai attendu !

J’ai reçu la caméra le 15 juillet 2020. Oui, ca m’a pris deux mois pour les recevoir. Alors je sais , avec AliExpress c’est toujours très long ; mais le soucis n’était pas le délai d’expédition , mais le fait que le colis restait bloqué, quelque part dans la chaîne logistique. Avec le numéro de suivi, j’ai remarqué que le colis était bloqué quelque part en Chine, j’ai contacté une première fois le vendeur qui a renvoyé un second paquet. Ce second paquet c’est retrouvé bloqué une nouvelle fois. J’ai recontacté le vendeur en pleurnichant « Bouh, je pourrai pas filmer mes vacances » #ActorStudio et cette fois ci l’on m’a envoyé un colis DHL reçu en 5 jours. Bref, c’était pas simple mais j’ai fini par le recevoir.

Je tiens à préciser que j’ai toujours été gentil (si ! si !) dans mes messages car comme le dit Astérix : « Avec de l’amabilité on obtient tout ! »

 

In the box

Le colis est relativement bien protégé. Il est arrivé comme ça . (il y avait bien sur l’enveloppe à bulle DHL que je n’ai pas mise sur la photo afin de préserver des informations personnelles).

Le colis sorti de la pochette DHL. J’ai aucune idée du blabla qui est écrit dessus. Je ne lis pas le chinois !

La boite a l’intérieur a été un peu écrasé comme en témoigne le carton… Bon rien de méchant je pense.

 

 

Ouvrons voir. Dedans on retrouve :

  • La caméra calé dans un petit carton plié
  • Un câble USB type C (c’est mon premier de ce type 😀 )
  • Une notice (en chinois et en anglais)
  • Un sachet de gel de silice que je conserve précieusement (voilà pourquoi)

 

Voilà ce que contenait la boite.

 

 

La notice

Elle est assez succincte (6 pages) sachant que de nombreux paragraphes vous parlent de machins vendus séparément (base de recharge et micro externe). On nous indique bien comment accéder au menu mais aucune explications sur les différents menu. Débrouillez vous. Heureusement on trouve de la documentation sur internet réalisé par la communauté d’utilisateurs.

C’est du papier glacé ! En couleur ! Et la traduction est bonne 🙂

Le câble USB type C

Je suis évidemment content (vu le prix) d’avoir un câble USB type C (on est en 2020 quand même). Je le trouve banal limite cheap. (mais ça fait le taf)

La caméra

Elle arrive avec un cache en plastique pour protéger le gimbal. Ce dernier semble extrêmement fragile , je vais y prêter la plus grande attention ! Elle est extrêmement petite et c’est assez impressionnant d’avoir réussi à miniaturiser des machins comme ça. Un petit film plastique protège l’écran pour le transport. Pour le moment je le laisse ca le protégera quelques jours… Évidemment la batterie est vide, je le recharge quelques minutes. La charge est assez rapide, le témoin de charge (petite lumière verte) s’éteint lorsque la batterie est complètement chargé. Il s’agit d’une petite batterie de 1000 mah ; qui d’après le site officiel a une autonomie de 240 minutes (4 heures) ; j’y crois moyen mais on testera.

Ca marche ce truc ?

La charge est fini, j’allume (appui long sur le bouton rouge), ça marche ! Un petit menu s’affiche lors du premier démarrage pour nous demander la langue : Chinois ou Anglais. Puis on arrive sur l’écran principal avec un petit message : « No SD Card ». Ben oui : pour filmer avec cet engin, il faut bien entendu une carte micro SD. J’ai pris la première qui passait : une carte SD Samsung 16 Go de classe 8 formaté en EXT4. Je sais que c’est pas adapté mais je tente le coup… Premier message d’erreur comme quoi la carte micro SD n’est pas dans le bon format. Heureusement en farfouillant des les options on peut formater la carte SD. (Pour info, c’est formaté en FAT32) . Puis un autre message d’erreur comme quoi la carte micro SD est de faible capacité. En effet : 16 Go c’est pas si énorme que ça ! Et pour faire de la vidéo, il faut que la caméra écrive plein de donnée en très peu de temps sur la carte. Notamment si on fait du 4K et/ou du 60 fps. Je suis allé m’acheter une carte SD de 128 Go UHS Speed Class 3 / Video Speed Class V30…

Vous n’y comprenez rien ? Pas de panique !

Je suis moi aussi tombé de ma chaise lorsque j’ai vu le nombre de dénomination des différentes cartes micro SD… Mais on comprend tout quand on voit le tableau ci dessous :

Ma petite FIMI PALM peut filmer en 1080p et en 4K. Évidemment, plus la carte micro SD est performante, plus les prix s’envolent… J’ai donc opté pour un « milieu de gamme » car je pense essentiellement faire du 1080p et très peu de 4K.

 

Prise en main

Comme on l’a vu précédemment, la notice est très succincte et je me suis donc basé sur cette vidéo pour comprendre le fonctionnement de l’appareil. C’est en anglais mais c’est relativement simple pour comprendre où se situent les menus…

Je vous recommande VRAIMENT cette vidéo . Même si vous n’etes pas anglophone je la trouve compréhensible (il appuie sur une icône, il montre ce que ça fait…)

Accessoires

J’étais censé me servir ce de truc pour un voyage au Japon. J’avais prévu de clipser la caméra à mon sac à dos en mode « J’irai Dormir chez Vous ». J’ai donc acheté plusieurs accessoires :

  • un clip pour attacher la caméra au sac à dos
  • un genre de coque / housse pour la caméra
  • un micro cravate (ne sachant pas comment le micro allait se comporter si il y a du vent ou autre)

L’ensemble de ces trois éléments frais de port compris m’ont coûté 24.21 €. Toujours acheté sur AliExpress vu que cette caméra n’est pas aussi répandu que la DJI OSMO POCKET, on ne trouve pas les accessoires sur tous les sites d’high tech…

Le clip

Le clip est simple. Une pince, un bout de plastique clipsé dessus (trés cheap comme fixation) une vis pour fixer la caméra, c’est tout. J’étais sceptique sur la pince mais elle est assez puissante et je ne pense pas que c’est elle qui cédera en premier. La platine en plastique me fait cependant tiquer… Enfin, vu la position du pas de vis sur la FIMI PALM, l’écran se retrouve opposé à votre regard. C’est pas discret pour filmer , ça empêche d’avoir un retour visuel, ou d’appuyer sur l’écran pour changer un paramètre. Là, on fait tout à l’aveuglette, où on doit démonter l’attirail… Alors certes : on peut avoir un retour et contrôler sa camera en remote via son ordiphone. Mais ça implique de télécharger l’application et on y reviendra.

 

PS : Après ma première sortie « test » le clip a tenu. J’ai été étonnamment surpris que ce petit machin tienne le coup ! Mais… Lors de ma seconde sortie test. Le clip m’a littéralement explosé dans les doigts au moment ou j’ai voulu accroché le clip à la sangle du sac à dos. En effet, aucune vis ou colle ne tient l’ensemble, tout est « sous tension » et si par malheur quelque-chose ne se passe comme prévu, le ressort vous saute à la figure. J’ai réussi à tout réassembler mais c’est pas très sécure comme machin…

Enfin, et c’est à préciser : il y a du jeu dans tout cet attirail. Si bien qu’a chaque pas on entend des cliquetis et c’est très désagréable quand on visionne la vidéo après coup. Je suis venu caler l’ensemble avec une petite feuille de plastique … Ca fait le taf mais c’est chiant de devoir tout faire sois même …

La housse / coque

Comme précisé précédemment, le gimbal semble extrêmement fragile. Ça me parait normal vu la compacité de l’ensemble. Bien que la caméra est fourni avec un petit cache en plastique, je me suis dit que ça serait pas mal d’avoir une coque pour laisser traîner le machin au fond du sac. Sur le papier je trouvais la coque intéressante, en réalité c’est mauvais.

La coque est en plastique de fabrication correcte, avec une petite lanière permettant de maintenir l’ensemble, l’intérieur est tapissé d’une espèce de matière spongieuse très fine pour maintenir le tout en place, ainsi que deux emplacements de cartes micro SD.

J’ai testé : la carte micro SD tient, mais c’est vraiment pas pratique d’aller les clipser et les retirer dans une zone difficile d’accès avec mes gros doigts…

 

Ensuite : il faut faire super attention quand on insère la caméra dans l’étui. En effet si vous vous trompez de sens, le joystick empêchera d’enfoncer la caméra, et si vous ne le remarquez pas et que vous forcez un peu, vous pourrez faire sauter le bouton du joystick. Heureusement on peut le re clipser facilement mais j’imagine que c’est le genre d’opération à éviter. De plus, il faut faire attention au gimbal pour que la partie objectif soit bien contre l’étui et pas à l’air libre, et que le trou prévu dans l’étui pour laisser passer le câble de recharge soit bien en vis à vis de la prise femelle. Bon, on se fait avoir la première fois, après quand on le sait, on fait attention.

Une fois tout mis en place, on peut refermer la chose avec la petite lanière en gomme / silicone . J’aime pas trop ce genre de matériaux qui ont tendance à mal vieillir, et à devenir collante au bout de quelques années…

Enfin, quand vous voulez retirez la caméra de l’étui, c’est compliqué. Vous n’avez pas vraiment de prise, vous essayez comme vous pouvez de la retirer et c’est pas évident. Vous n’avez pas accés à l’autre coté pour pousser la caméra vers l’extérieur, il faut essayer de trouver des prises sans trop bourriner… Alors on y arrive mais j’aime pouvoir dégainer ma caméra rapidement et si je passe dix minutes à la ranger et à la déballer à chaque fois… Quel intérêt ? C’est le genre de chose sur laquelle je vais m’énerver ; alors qu’il ne faut pas car le gimbal est fragile.

Enfin, la coque était fourni avec une petite dragonne. C’est vraiment gentil vu qu’ils n’en fournissent pas nativement avec la caméra.

Cette petite dragonne est en silicone (qui va mal vieillir), et de piètre qualité (la tresse de nylon a rompu a la première utilisation laissant apparaître le fil plastique (c’est lui qui reprend les efforts)  et bien que le silicone est un peu élastique, impossible de le passer au poignet. (En vrai, en forçant ça passe mais j’ai peur de le casser à chaque fois que je l’enfile ! Et c’est pas confortable) J’ai préféré l’attacher à la caméra plutôt qu’a la coque (ça me semble plus logique) mais du coup elle gêne et vous ne pouvez plus rentrer la caméra dans son étui… Encore quelques photos :

Je ne recommande absolument pas cet accessoire

Bientôt , je pense que j’irai me prendre une boite en dure style « étui à lunette ». Une autre solution (vu sur AliExpress) c’est ce type de coque également. Malheureusement, je pense que c’est un genre de gomme / silicone et ça vieillit très mal. En outre, la caméra a tendance a beaucoup chauffer et je pense pas que c’est lui rendre service de l’engoncer dans ce genre de machin.

Le micro

Ne sachant pas vraiment la qualité du micro (et les vidéos « reviews » n’ont pas réussi à me rendre vraiment compte de la capacité du micro intégré) j’ai préféré en acheter un en plus. Vu le prix, je tombais pas de haut.
J’ai pas gardé les photos de l’emballage, mais ce produit était clairement mieux présenté que les autres. On a le droit à une petite pochette en tissu pour ranger le micro. C’est con, mais c’est le genre de petit détail que j’affectionne particulièrement.
Il se branche directement en USB type C au cul de la caméra. (J’ai préféré cette méthode plutôt que devoir acheter un adaptateur USB type C vers mini jack pour limiter le nombre d’accessoires.) Il possède une petite bonnette et un petit clip en métal amovible pour l’accrocher façon micro cravate, ainsi qu’une sangle à scratch pour tout bien enrouler une fois rangé.

Bon, il faudra le tester en situation réel pour voir ce que ça vaut… Si seulement le micro était reconnu par la caméra !
Vous avez bien lu : le micro n’est pas reconnu. Du coup ben … je peux pas le tester… J’ai envoyé un mail au fabricant on verra bien ce qu’il répond ! (Sachant que ce dernier précisait bien que ca marchait sur la FIMI PALM)

 

Bonus trépied

Et un trépied dans tout ça ?

J’ai hésité à prendre un petit trépied. En effet, bien que le cul de l’appareil possède une surface antidérapante pour le poser debout, ça reste quand même un équilibre précaire.

Mais je me suis rappelé que j’avais un mini trépied. Celui qui était fournit avec ma webcam ! (pour info Logitech HD 1080 p (que je ne vous recommande pas non plus j’en ai déjà cassé deux…) Le petit trépied est relativement de bonne facture et transpire une certaine solidité avec ces nombreux éléments en métal. Je ne sais pas si on se rend bien compte sur les photos, mais le problème c’est que vu la disposition du filetage sur la caméra, le gimbal viendrait cogner sur la platine du trépied. Or empêcher le mouvement d’un des moteurs du gimbal : c’est très mauvais ! Ce sont des machins fragiles ! Donc on fera attention quand on l’utilisera et on lui fera pas faire 360° no scope.

 

L’application

La FIMI PALM peut être utilisé tel quel. Je pense que je vais l’utiliser comme ça d’ailleurs la plupart du temps. Néanmoins on nous invite à installer l’application FIMI PLAY via le Google Play Store afin d’avoir quelques fonctionnalités en plus. Si vous êtes des lecteurs / lectrices assidu(e)s à mon blog, vous devez savoir que je n’aime pas trop Google, et que mon smartphone est sous LineageOS sans le Google Play Store d’installé. Essayons alors de le récupérer via Aurora (pour plus d’information sur Aurora, c’est par là !) . Le rapport d’Exodus n’étant pas accessible pour cette application, je ne sais pas combien de tracker elle contient.

Une fois l’application téléchargé via Aurora, je la lance, ça marche ! On me propose de sélectionner un pays. J’ai mis France, je pensais avoir l’application en Francais : mais non ! Tant pis… Les langues c’est English ou Chinois. C’est tout ! Ensuite, la connexion se fait en WiFi entre la FIMI PALM et votre Ordiphone. Surprise : Ça marche !

Vous disposez donc d’un plus grand écran de contrôle et piloter votre caméra de manière plus ergonomique et intuitive que le petit écran embarqué… J’imagine cependant que cette connexion WiFi va tirer un peu plus sur la batterie et réduire l’autonomie… Je pense donc aller me récupérer une power bank moi ! Ha et avec le wifi activé, ca chauffe énormément ! Attention donc à la durée de vie de votre machin…

Bon , en vrai j’ai pas trop utilisé cet application, les quelques sorties « test » que j’ai effectué, je les ai fait directement avec l’interface Fimi Palm sur la camera. L’ordiphone reste dans la popoche pour écouter la musique.

Mise à jour du Firmwire

Bon là, c’était moins marrant. Bien sur que l’application propose un update du firmwire gimbal et du firmwire camera . Cependant… J’ai jamais réussi à le faire. Heureusement que sur le site officiel on peut faire cette mise à jour sans ordiphone ! Il suffit de télécharger le dernier firmwire (gimbal et / ou camera) de copier les fichiers sur la carte SD, d’insérer cette dernière dans la camera, de la démarrer. Et elle détectera toute seule les fichiers d’installations des nouveaux firmwire et vous proposera de les installer. Ca prends quelques minutes donc faites ça avec une batterie pleine. Ca marche plutot bien ! Et je vous recommande faire cette mise à jour car il y avait des petits plus comme :

  • Possibilité de zoomer même en 1080p
  • Quelques formats supplémentaire comme le 2.7K
  • Langue coréenne en plus ! (oui bon ca nous sert pas à grand chose à nous autres les francophones, mais bon… )
  • Amélioration de la qualité du micro intégré (il fait un peu moins de bruit blanc désormais)
  • Ainsi que des corrections de bug (d’après Fimi)

 

 

Conclusion :

Si vous obtenez ce machin à moins de 200€ alors ça peut valoir le coup. Tout dépendra de l’utilisation que vous en ferez. Lors de l’achat de cet appareil je n’ai malheureusement pas pensé aux accessoires. Et ceux que j’ai trouvé ne sont pas vraiment folichon. Du coup c’est à prendre aussi en compte (encombrement, facilité d’utilisation, prix des accessoires etc…) Pensez aussi à la carte SD, et vu que ce petit appareil vous sort à minima du 1080p , il faut penser aussi à compresser les vidéos si on veut avoir des fichiers pas trop lourd afin de les diffuser sur les internets.

 

 

Et des extraits vidéo dans tout ça ?

Vous trouverez des tétra-tonnes de vidéos « review » vous montrant les qualités de cette petite bête. Ainsi, vous pourrez profiter de petites séquences tournés dans différents formats et vous faire une idée de l’engin. Faites attention lors de ces visionnages : les personnes qui réalisent le test n’ont pas forcément mis à jour le firmwire.

Aller je vous aide, vous taper « fimi palm video test » dans une plateforme de vidéo en ligne et vous trouverez votre bonheur (comme ça par exemple)

Mais en ce qui me concerne, rassurez vous : je compte bien vous faire profiter de quelques prises de vue prochainement !

 

 

2 réflexions sur “Test caméra FIMI PALM

  1. Pingback: FIMI PALM le retour ! | Oursoïde

  2. Pingback: Bilan de 2020 | Oursoïde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s