Braderie de Lille, Magouille, et Compagnie.

Ou quand une candidate à la mairie de Lille s’improvise en chef du marketing pour agrandir son fichier client.

L’autre jour, sur mon réseau social saveur GAFAM préféré; un post a attiré mon attention :

Extrait d’un post Facebook

RETRANSCRIPTION :

Plus que 2 jours pour donner votre avis !
La braderie de Lille 2020 doit-elle être maintenue ?
Si oui, dans quelles conditions ?
Votez ici : https://bit.ly/3bGdLgg
=> Les résultats seront publiés le 6 Juin 2020.

 

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser que le but de cet article n’est pas d’approuver ou non la tenue de la fameuse braderie et de ces tas de bivalves devant la gare. Aussi, je ne m’étendrai pas sur les consignes sanitaires qui sont et seront proposées ou appliquées le cas échéant. Enfin, je n’ai rien contre les parties politiques ou les personnes que l’on va citer ci dessous. Il se trouve que ça tombe sur eux, ça aurait pu tomber sur d’autres.

Non, ici je me concentrerai sur le sondage qui est accolé à ce post.

 

Le site Braderie-de-lille.fr

Avant de nous intéresser au lien qui nous invite à « voter ici », je vais m’intéresser à l’image qui accompagne ce post. Elle nous redirige sur une des pages du site Braderie-de-Lille.fr

La page original
La page sauvegardée sur la Internet Archive Wayback Machine (si jamais elle est modifiée, ou supprimée d’ici là…)

Extrait du site Braderie-de-Lille.fr

 

Après une petite lecture rapide, on y apprends je cite :

Le collectif (“Faire Respirer Lille”) a décidé de se mettre au travail et a présenté ce 18 mai plusieurs propositions permettant de maintenir cette tradition lilloise avec 2 objectifs prioritaires : permettre aux Lillois de vider leurs greniers (et améliorer au passage l’ordinaire par un revenu complémentaire), et soutenir activement la reprise pour les commerçants, en tenant compte des gestes barrières et de la distanciation sociale.

Le reste de la page propose des idées, et des solutions pour garantir la sécurité sanitaire de l’événement, et redirige vers le fameux sondage… Ha au passage retenez bien le nom du collectif. Ça sera important pour la suite.

 

Bit.ly

Intéressons nous maintenant au lien du sondage… On remarque que le lien commence par bit.ly ; pour ceux qui ignorent ce que c’est. Bitly est un service de réduction d’URL (d’adresses internet si vous préférez). Concrètement il permet de transformer https://www.monsupersite.fr/lerépertoire/dusousrépertoire/blablablatrucmuche45789132456789 en une adresse (une URL) beaucoup plus courte comme celle que l’on voit ci dessus. C’est certe très pratique mais, Bitly est une entreprise, et elle doit gagner de l’argent. Pour cela, elle analyse toutes les données qu’ils recueillent sur l’utilisation de leurs liens. Avec ça, on peut profiler, et revendre ces informations à des publicitaires afin de viser au mieux les clients potentiels. Pour rappel (et en simplifiant un peu) :

Si vous êtes une entreprise qui vend des tondeuses à gazon par exemple, vous allez cibler des hommes de 30 à 50 ans qui habitent en dehors des grands centre urbain (pas facile de passer la tondeuse en appartement…) . Pour voir comment ça marche de l’intérieur, voici un exemple avec Facebook.

Bref, pas le meilleur choix. Il existe pourtant des alternatives comme ltsu par exemple.

 

Facebook

Évidemment l’utilisation de Facebook me fait également tiquer un peu. Car comme montré dans l’exemple ci dessus, si on m’a afficher ce post sur la braderie de Lille c’est que monsieur Z a compris que j’avais des liens avec la capitales des Flandres. Néanmoins, dans le cadre de ce sondage : il faut reconnaître qu’il y a pas mal de gens sur ce réseau, et que ca ne sert à rien de le faire dans le désert. Du coup, je peux comprendre, ça peut se justifier. On pourrait améliorer en faisant en sorte que ce genre de post se retrouve également sur le Fediverse (Mastodon et Diaspora par exemple) mais passons ; c’est pas le plus important. Vous allez voir … (oui je tease)

 

Google Form

Le lien bit.ly que l’on a vu précédemment nous redirige vers un formulaire Google Form. Et ça, c’est très mal. En effet Monsieur Google va aspirer ces données pour enrichir et affiner sa base de donnée. On l’a vu tout à l’heure, utiliser Facebook peut se défendre, dans le sens où on va y retrouver beaucoup d’utilisateur. Envoyer ce sondage sur un réseau peu peuplé perdrait en efficacité. En revanche, ca ne change strictement rien d’utiliser un autre type de formulaire. Allez au hasard : Framaform basé sur Drupal & Webform.

 

Le sondage en lui même

On arrive sur la page d’accueil que voici :

 

Voici une retranscription :

En 2020, malgré le Covid-19, préservons la tradition avec une Braderie 100% lilloise, étalée et contrôlée
Dans le contexte du déconfinement progressif, beaucoup de Lillois(e)s s’interrogent sur l’édition 2020 de la Braderie de Lille : il est évident qu’elle ne peut pas être maintenue sous la même forme qu’avant. Faut-il pour autant renoncer à tout ?
Le collectif Faire Respirer Lille présente ici plusieurs propositions permettant de maintenir cette tradition lilloise avec 2 objectifs prioritaires : permettre aux Lillois de revendre les affaires dont ils n’ont plus l’usage et se constituer un petit revenu complémentaire, et soutenir activement la reprise pour les commerçants, en tenant compte des gestes barrières et de la distanciation sociale.Bien entendu, la priorité est que chacun fasse preuve de responsabilité en ce moment dans son comportement pour éviter une seconde vague du Coronavirus et envisager la reprise sereine des traditions auxquelles les Lillois sont attachés comme la Braderie.Violette Spillebout, candidate à la mairie de Lille, soumet ces premières pistes de travail aux Lillois et lance un appel à idées, via ce questionnaire en ligne.
Les résultats seront communiqués au public ainsi qu’aux autorités décisionnaires (Préfecture & Mairie) qui prendront les décisions adaptées en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.Merci de votre aide, merci pour votre temps, et prenez soin de vous et de vos proches !
DATE LIMITE : 30 MAI 2020
Le collectif Faire Respirer Lille- Protection des données personnelles : voir en fin de questionnaire (vous avez le choix de mettre vos noms et prénoms ou d’anonymiser vos réponses à ce questionnaire)
Encore une fois, l’objet de cet article n’est pas tant de parler de la braderie, ou du Covid-19 et des précautions sanitaires. Je m’intéresse au fond et pas à la forme.
Qu’est ce qu’on y apprend ?
  1. D’abord que le questionnaire est géré par le collectif Faire Respirer Lille (bon… Je ne les connais pas…  Mais admettons.)
  2. On y apprendre qu’une certaine Violette Spillebout a l’air d’être derrière tout ça. C’est apparemment une candidate aux municipales lilloises. Tiens, tiens… Le post de la page Facebook ne faisait aucunement allusion à la mairie ou aux municipales et le site Braderie de Lille non plus. Mais je dois reconnaître que tout est expliqué noir sur blanc sur cette page d’accueil en toute transparence.
  3. Je cite « – Protection des données personnelles : voir en fin de questionnaire (vous avez le choix de mettre vos noms et prénoms ou d’anonymiser vos réponses à ce questionnaire) » Au vu de tout ce que j’ai raconté précédemment, on peut se demander si la protection des données personnelles est cruciale pour les personnes derrière ce sondage.
  4. A nouveau je cite : « Les résultats seront communiqués au public ainsi qu’aux autorités décisionnaires (Préfecture & Mairie) qui prendront les décisions adaptées en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.  » Je tique un peu mais d’accord, c’est écrit noir sur blanc en toute lettre. C’est transparent.
  5. On nous demande de rentrer notre adresse mail. Et c’est obligatoire. Attendez une minute. Juste avant on vient de me dire que je peux anonymiser mes réponses à ce questionnaire, mais je dois rentrer mon mail. Du coup, c’est plus vraiment anonyme ? Parce qu’avec un mail on peut savoir des choses quand même ! « Halala, je me demande qui peut bien se cacher derrière l’adresse mail jean-dupont@trololol.fr ! »

Alors bon, on débute le sondage, on nous pose des questions à choix multiples, et des questions ouvertes . Voici deux exemples :

Je vous passe les quelques pages de questions, pour arriver à la dernière page :

 

On nous propose alors de rentrer nos coordonnées personnelles. Mais c’est facultatif ! (Sympa !) Mais pourquoi on nous demande ça d’ailleurs ? Rappelez vous la première page du sondage :

« Les résultats seront communiqués au public ainsi qu’aux autorités décisionnaires (Préfecture & Mairie) qui prendront les décisions adaptées en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.  »

Ha … Mouai… D’accord, d’accord…

 

Ensuite, on nous invite à leur donner des idées ou des conseils. Je me ferai une joie de le faire rassurez vous ! On peut les contacter via Telegram ou par email : contact@lillec.fr . Ok, je note. (Notez ça également, ça va nous servir après…)

  • On peut pinailler sur le choix de Telegram mais c’est pas si pire. Néanmoins, ils auraient pu y ajouter leurs identifiants de contacts ! Je ne crois pas qu’on puisse retrouver quelqu’un via le mail sur Telegram. Mais passons, on n’est plus à ça prêt.

 

Et enfin le cadre qui m’intéresse tout particulièrement dont voici une transcription :
Protection des données personnelles
En validant ce formulaire avec vos coordonnées, vous autorisez Violette Spillebout à collecter et traiter vos données personnelles aux fins de gestion de contacts, d’organisation et de financement de la campagne dans le cadre des élections municipales lilloises, hellemmoises et lommoises de 2020, et notamment aux fins d’organisation des opérations de vote du second tour. Vos données seront traitées par les membres du Collectif Faire Respirer Lille dûment habilitées. Elles ne seront communiquées à aucun tiers autres que ceux ayant strictement besoin d’en connaître dans le cadre des finalités définies ci-dessus. Vos données seront conservées jusqu’à quatre mois suivant le terme desdites élections. Vous pouvez accéder, rectifier, effacer les données vous concernant, définir leur portabilité, retirer votre consentement, ou encore vous opposer ou limiter le traitement qui en est fait en adressant une demande en ce sens à l’adresse électronique suivante : contact@lillec.fr Nous prendrons votre demande en compte dans les meilleurs délais. Vous êtes enfin en droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL, autorité de contrôle.
Je suis tombé de ma chaise.
Concrètement, on donne des informations personnelles (coordonnées, nom, mail etc…) à une candidate aux municipales de l’agglomération Lilloise à des fins (je cite) de gestion de contacts, d’organisation et de financement de la campagne. Mais rassurez vous, les données seront traitées par des membres « dûment habilités » . Ça veut dire quoi ça ? Mystère !
Toujours pour nous rassurer, (je cite) [les données] ne seront communiquées à aucun tiers autres que ceux ayant strictement besoin d’en connaître. Me voilà rassurer ! (#ironie)
Enfin, on peut leur demander gentiment de supprimer tout ça en envoyant un mail. Et on peut même faire une recommandation à la CNIL.  Mais pourquoi rentrer son mail (obligatoirement je le rappel) si c’est pour après demander la suppression cette information ? Autant pas le demander, ou le mettre en facultatif dés le départ. Non ?
Je ne suis pas juriste, mais dans l’ensemble ça m’a l’air relativement « clean » dans le sens où tout est écrit noir sur blanc, en toute transparence, avec une redirection vers la CNIL à la fin…
Mais bon, entre nous :
  1. Qui ira lire les petits caractères ? A part les ours polaires…
  2. Qui ira envoyer un mail ?
  3. Admettons qu’on envoie un mail, qu’on précise notre demande et que cette dernière est prise en compte. Comment je vais vérifier qu’ils ont bien tout supprimé ? Spoiler : on peut pas. (Et c’est un problème qui n’est pas spécifique à ce formulaire et à ce collectif… Mais c’est un autre sujet !)
  4. Et enfin, admettons que je suis quelqu’un de pouvoir, quelqu’un « d’important ». Même si je suis supprimé des ordinateurs ; certaines personnes se souviendront de moi. Particulièrement dans des cercles restreints. Lors de décisions politiques par exemple. Oui ça part un peu en théorie du complot j’avoue : je m’enflamme. Je devrais écrire des blogs…

Le mail de contact

Bon. Intéressons nous à ce fameux mail : contact@lillec.fr  … Lillec me disait rien. J’ai donc tapé l’adresse suivante : https://lillec.fr et devinez sur quel site je tombe ? On est redigiré vers le site de Violette Spillebout : https://vspillebout.fr/ !

Au cas où le site est modifié, ou supprimé, voici une version sauvegardé sur la Internet Archive Wayback Machine.

Et qu’est ce qu’on voit ? En trés gros en fond ? « FAIRE RESPIRER LILLE » ! Mais tiens donc ! C’est pas le nom du collectif qui est à l’origine de tout ça depuis le début ? … Le collectif, c’est son équipe de campagne / liste. (Bon si on veut continuer de tirer sur l’ambulance on remarque les icônes en bas de la page : GAFAM + VK , Telegram et SoundCloud)

 

Conclusion

Comme on en a déjà parlé sur ce blog, via l’article sur les ordiphones, on se retrouve sur souvent sur une affaire de compromis. Il faut rester vigilant, ce n’est pas parce qu’on vous promet le respect de vos données que vous l’aurez. Ici en prime, on utilise l’attachement que les Lillois ont pour leur braderie afin de récolter des informations qui serviront dans le cadre d’élections. On joue sur la corde sentimentale (technique classique), bien que ce soit écrit en toute lettre sur la dernière page (j’imagine que c’est une obligation légale) on tente d’après moi de brouiller les pistes. Le post Facebook ou le site web ne fait aucune mention des élections municipales ou de la candidate. Et même le mail est @lillec et non pas @vspillebout … Encore une fois ce n’est que des suppositions.

Bien entendu, on pourrait dire « ils voulaient bien faire » ou « ils savaient pas » … Ça me parait gros pour leur laisser le bénéfice du doute !

Et pour finir une citation :

Monde de merde ! – Georges Abitbol

 

 

2 réflexions sur “Braderie de Lille, Magouille, et Compagnie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s