Matériel nomade

Bon ben voilà ; on va pouvoir ressortir ! Mais le gros ours geek que je suis ne se ballade jamais sans son matériel informatique… Voici une présentation de deux solutions « nomades » afin de rédiger des articles en pleine pampa. Aujourd’hui : ON PARLE HARDWARE. *musique rock*

Solution nomade : Le PC portable

La solution la plus évidente semble celle d’utiliser un PC portable : j’ai opté pour l’achat d’un petit ThinkPad X230. Pourquoi ?

  • Compact (mais pas trop pour pouvoir taper confortablement et avoir une diagonale d’écran « correcte » de 12.5″)
  • Pour avoir testé : sur une tablette de train , ça passe nickel ! J’ai pas encore tenté de prendre l’avion avec (je crois que les tablettes sont plus petites en avion…)
  • Et suffisamment costaud vis à vis de ces caractéristiques :
    • CPU Intel i5-3380M (4) @3.6 GHz
    • 4GB de RAM
    • Pour ceux qui se demandent : GPU Intel 3rd Gen Core Processor Graphic Controller
  • Suffisamment léger (environ 1.5 kg)
  • Qui dit relativement petit dit autonomie. Enfin, ce que je veux dire c’est qu’un petit écran, avec une petite configuration aura une meilleure autonomie qu’un écran 24 pouces avec tout un tas de composants gourmand. Bien entendu ça dépend de pleins de facteurs et c’est pas tout à fait subjectif mais en moyenne je tourne environ 4 heures sur la batterie.
  • C’est un ThinkPad, c’est ce que tous les IT et les dev utilisent. Il y a donc une forte communauté , et par conséquent : plein d’avis sur la bécane. De plus on trouve plein de gens sur les forums pour m’aider en cas de problème.
  • Comme je viens de le dire, c’est un modèle répandu. Je retourne une pierre : j’en trouve trouzmille. Cela facilite la recherche et l’achat de pièces détachées et d’accessoires à moindre prix.
  • Le fait de l’avoir trouvé en reconditionné
  • Le prix d’achat (j’y reviens juste après)

 

Mon Thinkpad X230 pimpé en position fermé. Remarquez le crayon qui sert de référence pour toutes les photos (et les autocollants « pimp »)

 

J’ai choisis un PC reconditionné pour plusieurs raisons :

  • Ecologie (pourquoi acheté du neuf quand on peut trouver de l’occasion ?)
  • Economie (ben du coup, c’est moins cher)
  • Avoir une petite garantie et être sur que le machin que j’achète fonctionne encore…
  • Vu que j’ai un usage « simple », que je compte faire tourner un Linux peu gourmand en ressource, ça m’embêtait vraiment d’acheter du neuf. Et le X230 (à l’époque) était un petit bijou , il a donc plutôt bien vieilli ! Autant partir là dessus et le faire marcher encore 4 ou 5 ans (facile !) voir plus… (Je vous donnerai des nouvelles de mon ordinosaure dans dix ans…)

 

A l’époque, j’ai du acheté ce petit butineur dans l’urgence (il me le fallait en moins de quatre jours). J’ai donc vite vite farfouillé sur les internets et j’ai fini par trouver ce PC en reconditionné (avec un grade de qualité assez important, donc sans trace visible de sa vie passée) ; pour la modique somme de 200 euro (frais de port inclus). J’avais trouvé ça sur « rue du commerce » (oui j’ai été étonné que ca existe encore). Je ne suis pas payé pour dire ça, et je ne pense rien de particulier à leur sujet. En prime de tout ça : une petite garantie de 6 ou 12 mois (vous excuserez ma mémoire défaillante). Evidemment, si j’avais eu plus de temps pour préparer mon achat, j’aurai pu trouver mieux, différent ou moins cher.

 

Vous vous en doutez : ce petit machin ne fera pas tourner Fortnite en 4K . Mais pour l’utilisation que j’en ai : c’est à dire taper des articles, internet, et regarder un film dans le train. Ca marche tres bien. Évidemment que 8gb de RAM aurait été préférable. Mais je fais tourner LMDE dessus , et je n’ai pas besoin de beaucoup plus.

 

Quelques accessoires

Bien que le PC suffise pour écrire des articles en dehors de mon igloo, je l’ai upgradé de quelques accessoires :

Mon ThinkPad X230 ouvert, avec ses quelques accessoires…

Un casque tour de cou

J’ai un faible pour les casques tour de nuque (quand je suis en mode nomade). J’avais un Beyerdynamics DT3 mais suite à un faux contact dans le cable (c’est toujours là que ca casse…) il est désormais inutilisable. J’ai galéré à trouver un autre casque ! En effet, si on va trouver une tétra-palanquée de casque à arceau classique ou d’écouteurs ; en ce qui concerne les casques tours de cou… C’est la déch’. Je cherchais pourtant un produit simple : un casque tour de nuque , filaire, supra-auriculaire. (supra auriculaire, ca veut dire que l’écouteur et sa bonnette en mousse est posé directement sur l’oreille. Comme les vieux walkman m’voyez ?)

Une petite recherche sur les internets va nous en donner bien sur : mais il s’agira d’écouteur intra-auriculaire, monté sur une espéce d’armature tour de nuque.  On va retrouver la marque Bose et ses modéles à plusieurs centaines de sesterces, ainsi que des ersatz de marques inconnues au bataillon. (à des prix inférieurs bien entendu)

Un exemple d’écouteurs intra-auriculaire tour de nuque.

 

Ensuite, on va bien trouver des casque tour de nuque, mais avec un micro intégré. Le genre de truc utilisé en open space pour passer des appels. Je veux pas le micro moi ! Vous m’imaginez avec ça dans le métro ou le bus ? J’aurai l’air d’un présentateur de match de foot…

Un micro-casque tour de nuque ! Mais avec un micro 😦

 

On continue de chercher ; et là on arrive dans le turfu mes enfants ! J’ai découvert ça pendant mes recherches, des enceintes tour de nuque ! … Oui oui… Vous avez bien lu. Quel est le phoque ?

Une enceinte tour de nuque. Bienvenue dans le turfu.

 

Et en dessous de tout ça, on va bien entendu trouver des casques tour de nuque supra-auriculaire sans micro et filaire ! YEAH ! Mais « no brand » (pas de marque) ou des marques inconnus… Souhaitant une qualité de son qui ressemble à quelquechose et n’ayant pas envie d’acheter un casque « Pour voir, avec un petit peu de chance, ca sera une bonne qualité ? » (Je veux acheter un casque ! Pas jouer au loto…) . J’ai fini par trouver LE SAINT GRAAL. Un casque filaire, supra-auriculaire, sans micro, tour de nuque, d’une marque connue ET ENCORE EN VENTE ! (oui parceque souvent je tombais sur « ce produit n’est plus disponnible). Le voici :

Le SONY MDR-G45

Perso, je suis pas « mort de rire » . J’en ai également profité pour acheté une paire de bonnette de rechange sur un site chinois. Je pensais en acheter qu’une, en réalité c’était vendu par 10. Je suis tranquille un moment. Prix du casque environ 25€ (de mémoire) et les 10 bonnettes… ~6 euro (frais de port inclus dans les deux cas)

Bien que mes feux Beyerdynamics DT3 avaient une meilleur qualtié sonore ; les SONY MDR-G45 les dépassent en durabilité. En effet, ces derniers bien que plus « cheap » (plus léger, cordon moins épais…) , ils ont été roulé des trouzaines de fois au fond du sac et je n’ai toujours pas de faux contacts dans le cable.

J’ai gardé mes DT3, le jour ou j’trouve du câble audio et un fer à soudé, je me penche dessus pour réparer le bouzin.

 

Une souris sans fil

Pas indispensable mais le trackpoint et le touchpad, c’est pas toujours super pratique. Encore une fois, j’ai voulu acheter un truc qui n’existe pas (ou plus ?) . Une souris pouvant être filaire (si branché en USB) ou non (fonctionannt alors sur sa batterie). Relativement compacte et qui marcherait sur Linux (oui parceque des fois on a des surprises sur du hardware exotique même si normalement devrait pas y avoir de soucis avec une souris).

J’ai fait tout plein de recherche et comme pour les casques : soit ca ne répond pas à tous mes critéres ; soit c’est hors de prix ; soit c’est du « nobrand » ou une marque inconnue. J’ai même demandé à un vendeur de LDLC et ils n’avaient pas ça.

J’ai opté pour une Logitech M171. Relativement petite mais avec du volume pour être prise dans les doigts (j’éxécre les souris plates) . Elle dispose d’une cachette pour ranger le dongle bluetooth et éviter de le perdre bêtement. Elle est à pile (je préfére ça aux batteries soudés qu’on ne peut pas changer en cas de problémes…) et d’aprés Logitech elle consomme tellement peu qu’on change la pile tous les ans. Je m’en sers trés peu je suis encore sur la pile d’origine. Je vous tiendrai informé si nécessaire. Prix du machin environ 32 € frais de port inclus (oui c’était pas donné pour une souris toute bête…)

Logitech M171 (et le crayon pour vous donner une idée)

Logitech M171 dans ma main. Petite certe mais pour moi c’est suffisant dans le cadre d’une utilisation nomade.

Logitech M171 et la petite cachette à dongle sous la trappe.

 

Une multiprise USB

Mon ThinkPad X230 n’a que 3 prises USB. C’est bien mais vu qu’aujourd’hui tout est connecté en USB ca peut devenir vite limité. Surtout si vous bouffer une prise avec le dongle bluetooth de la souris. Du coup, je me suis acheté une petite quadruplette USB de chez Belkin. Compacte et pratique. Rien à dire de plus si ce n’est son prix ( moins de 10 € excusez ma mémoire défaillante encore une fois)

La multiprise USB Belkin et la petite loge pour ranger le câble. Rien qui dépasse !

Multiprise USB Belkin et ses 4 ports.

 

Du câble, du câble, oui mais du câble-zani

Désolé pour cette blague de fils de pub ; mais parlons câblage. Comme dis précédemment aujourd’hui tout est connecté en USB et j’ai toujours sur moi un cable USB mâle vers mini USB mâle. J’ai pas encore d’appareil fonctionnant en USB type C, voilà pourquoi je continue d’utiliser ces machins archaïques. Pas besoin d’en acheter un, vu que ces cables sont fournis à chaque fois que vous acheter un gadget électronique quelconque. J’en ai trouvé un d’une longueur assez courte (mais correcte !)

En plus de ça, j’ai pris un splitter audio. Ca permet de pouvoir brancher deux casques sur la même sortie audio. Ca permet de partager son film dans le train ou dans l’avion (et croyez moi, meme si vous connaissez pas votre voisin, vous pouvez toujours lui proposer. Au pire il refuse, au mieux ca fait une belle rencontre) ; et sinon de partager sa musique. J’ai payé ca l’équivalent de 2 € dans un Flying-Tigger à Pragues.

Evidemment, n’espérez pas avoir du stéréo une fois le son splitté. C’est pour dépanner lors d’une utilisation nomade.

Le câble USB en noir, le splitter audio en bleu.

 

Solution ultra nomade : Ordiphone et clavier bluetooth

Cette deuxiéme solution est vraiment « roots » et je l’ai presque toujours sur moi. Un ordiphone et un clavier bluetooth.

En effet, j’en parle souvent sur ce blog, je préfére le terme « ordiphone » à celui de « smartphone ». Car ces petits machins sont des ordinateurs et on a tendance à l’oublier ! Pourquoi ne pas utiliser cet appareil pour prendre des notes ? Voici ma solution

 

Pas mal hein ?

  1. Mon ordiphone (un samsung galaxy S5 (lui aussi acheté en reconditionné) sous LineageOS
  2. Mon clavier bluetooth pliable
  3. Mon petit support de téléphone (estampillé FDN et d’un bar que j’aime bien)

Avantages de ce setup :

  • Ultra nomade ! J’ai déja réussi à utiliser ça sur une tablette dans un amphi. Et les plans de travails de certains amphis sont ridiculement petit…
  • Ultra compact
  • Ultra léger
  • Prix
  • Relative autonomie (je ne vous fait pas un dessin)

Inconvénients

  • Taille de l’écran
  • Limité (ca reste un ordiphone…)
  • Monopolise l’ordiphone sur une tâche.
  • On se retrouve avec plein d’accessoires, de fils, etc… (Ordiphone, support, casque audio si vous voulez écouter un truc en même temps, plus cable de recharge et power bank le cas échéant… ca commence à faire !!)

Le clavier

Si vous avez déja essayé de taper un long texte avec un clavier virtuel, vous savez à quel point c’est fastidieux. Pour remédier à ça j’ai donc opté pour un clavier physique bluetooth. Etrangement, il n’existe pas tant de modéle que ça ! J’ai choisis le clavier pliable bluetooth de chez JellyComb. J’ai choisis ça un peu au pif, j’en ai eu pour environ 25 euros. Excusez ma mémoire…

Clavier bluetooth pliable JellyComb

Avantages :

  • Relativement compact (une fois replié, pas beaucoup plus grand que l’ordiphone. La fermeture se fait avec un systeme d’aimants)
  • Touchpad intégré (et c’est marrant d’utiliser son ordiphone avec un curseur de souris !)
  • Une fois déplié pad antidérapant.
  • Autonomie incroyable ! Je l’ai depuis deux ans, je l’ai chargé la premiére fois que je l’ai eu. Je ne l’ai pas rechargé depuis, je l’ai utilisé des dizaines d’heures (environ 40 heures je dirais…)
  • Je dis peut être une bétise, mais je crois que sur ce modéle, on peut appairer plusieurs périphériques et switcher de l’une à l’autre assez facilement via un raccourci clavier. (A vérifier…)
  • N’est pas limité qu’aux ordiphones et peut dépanner
  • Passe en mode veille tout seul comme un grand en cas d’inactivité

Inconvénients :

  • Les demi touches. Certaines touchent sont au niveau de la charniére, et sont donc toute petite. Etonnamment je n’ai pas trouvé que c’était trés dérangeant en terme de vitesse de frappe. Mais quand même c’est bizarre.
  • Les deux touches espaces. (Comme expliqué ci dessus, la touche espace est elle coupé en deux…)
  • La qualité globales de fabrication :
    • Du jeux dans les charniéres qui me fait dire qu’un jour ca claquera ici…
    • Les touches se déclipsent parfois. Néanmoins il suffit de les reclipser et ca repart… Mais faut pas les perdre quoi !
  • Du fait que ce modéle soit pliable, on peut pas vraiment le prendre d’une main et taper de l’autre. Il faut plutot le poser sur une surface bien plane et rigide pour profiter d’un certain confort. Voyez plutot : (j’avais prévenu : les charniéres sont pas ouf…)

La charnière et les demi-touches T et V ainsi que la double touche espace.

 

Le touchpad et les voyants indicateurs.

 

Alors évidemment, comme je l’ai déja expliqué on est quand même limité. Mais j’ai déja écris des bouts d’articles avec de petit setup. C’est pas aussi confortable que sur un vrai clavier mais on gagne vraiment en vitesse de frappe et on arrive à s’en sortir. De maniére plus concréte : si sur mon PC portable j’édite directement mes articles dans l’interface de WordPress. Sur mon ordiphone, j’écris mon brouillon sur un pad (en ligne, ou en local) et je fais la mise en forme plus tard sur WordPress depuis une vraie machine.

Le support

C’est un bête support tout en plastique pliable. Je crois que j’ai eu ça en cadeau dans une commande. C’est clairement pas un truc « top qualité » mais aprés tout : c’est juste pour tenir l’ordiphone debout. Vous pouvez en trouver de toutes formes, de toutes les tailles, de toutes les couleurs, de tous les prix. Je vous invite à en fabriquer un si vous le pouvez (vous trouvez des tutos sur les internets (plus ou moins pertinents) ainsi que de tenter l’impression 3D si vous avez le matériel.

L’ordiphone

Je vais pas m’étaler là dessus, je crois que je l’ai eu pour une centaine d’euro en reconditionné, c’est un SAMSUNG GALAXY S5 sous LineageOS. Pour appronfondir le sujet , vous pouvez allez mon dernier article !

 

L’ensemble (support, ordiphone, clavier) repliés et parés pour partir à l’aventure !

Accessoire

J’avais oublié de faire la photo de l’accessoire : ma petite powerbank acheté à Carrouf. Ca rime avec « pas-ouf » mais c’était un peu moins de 10 euros. D’une capacité de 2200 mAh ; elle est compacte et dépannera, mais on lui demandera pas plus. Petit bonus : elle fait lampe torche. Pour chercher un trou de serrure, ou le CD d’installation des drivers Linux au fond d’un sac. (#troll)

Powerbank 2200 mAh . Notez la fonction « lampe-torche »

Pour ce qui est du câble de recharge, j’utilise celui présenté précédemment.

 

Solution alternative : tablette

Alors attention ! J’ai pas de tablette. Néanmoins ça existe et à l’instar des ordiphones, on pourrait s’amuser à faire a peu prés le même montage. Avec les avantages et inconvénients d’une tablette ! C’est à dire, un écran plus grand mais évidement c’est plus gros, et c’est plus lourd.

 

Conclusion

Ceci n’était qu’une petite présentation de deux setups nomade. C’est bien entendu tout à fait subjectif et je vous laisserai faire vos propre choix en ce qui concerne votre matériel informatique.

Un récap ? (frais de port inclus à chaque fois)

  • ThinkPad X230 : 200€
  • Souris M171 : ~32 €
  • Casque SONY MDR-G45 : ~25€ (je compte pas les bonnettes de rechange)
  • Multiprise USB Belkin « 4 Port Travel Hub » : ~10€ (j’ai du profité d’une promo car sur les internets, c’est pas ces prix là mais plutot 20 €)
  • Câble USB : Récup
  • Câble Split Audio : 2 €
  • Smartphone SAMSUNG GALAXY S5 : ~100 €
  • Support téléphone : cadeau
  • Clavier Pliable Bluetooth JellyComb : ~25€
  • Powerbank Carrouf : ~10 €
  • TOTAL (modulo « apeupré ») : ~400 € (en vrai ca fait 404 mais vous penserez que c’est une erreur… #troll)

J’ai pas compté mon sac à dos acheté à décathlon une quinzaine de pétro-dollar, et pour le smartphone ; je ne compte pas la coque et la protection d’écran non plus.

N’hésitez pas à me contacter pour toutes suggestions, remarques, ou remerciements.

Des bisous, du love, des cookies.

C’est parti pour l’aventure ! (il manque la powerbank… 😦 )

 

Une réflexion sur “Matériel nomade

  1. Pingback: Comment j’ai sauvé mon clavier de la noyade ? | Oursoïde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s